Bienvenue sur mon site!

Un grand homme du nom de Mahatma Gandhi disait jadis :

« Soyez le changement que vous voulez voir chez les autres ».

Alors soyons nous aussi acteurs de nos vies!

 

 

Déroulez vers le bas

Conseiller Communal

Elu conseiller communal à la Ville de Bruxelles

depuis les élections communales d’octobre 2012

En savoir plus

Fonctions politiques

Depuis les élections communales d’octobre 2012

j’exerce de mon mieux les valeurs que je défend

dans les fonctions qui me sont attribuées

En savoir plus

Je m'appelle Didier Wauters

Je suis né le 31 juillet 1969 à Berchem St. Agathe (Bruxelles) sixième d’une famille de sept enfants. J’ai toujours habité le centre de Laeken. J’y habite et y exerce mon métier d’opticien.

J’ai fait mes études primaires à l’Institut Notre-Dame (I.N.D.) et j’ai commencé mes humanités au Lycée Maria Assumpta pour les terminer au Centre Scolaire du Sacré-Cœur de Jette. Louveteau à la 3ième unité Notre-Dame de Laeken, j’ai poursuivi l’aventure du scoutisme comme animateur à la 34ième unité du collège St.-Pierre à Jette.
Pendant mon adolescence, j’ai aussi été élève à l’académie de musique de Jette en diction, déclamation et art dramatique. Mon professeur pendant six années, Monsieur Grégoire Baldari était et reste encore pour moi, une référence pour l’adulte que je suis devenu!Après mes humanités, j’ai entrepris des études d’opticien, métier que je rêvais d’exercer depuis mes 12 ans!
C’est sur les bancs de l’école d’optique que j’ai fait la rencontre de Barbara ma future épouse… Nous avons eu trois merveilleux enfants : Claire, Damien qui a rejoint l’arc-en-ciel trop tôt et Odile.

Sacré-Coeur de Jette

Etudes primaires à l’Institut Notre-Dame (I.N.D.) et les humanités terminées au Centre Scolaire du Sacré-Cœur de Jette.

Scout

Louveteau à la 3ième unité Notre-Dame de Laeken, puis animateur à la 34ième unité du collège St.-Pierre à Jette.

w

Déclamation & art dramatique

Elève à l’académie de musique de Jette en diction, déclamation et art dramatique avec comme professeur Grégoire Baldari.

En 1988, autre rencontre marquante, et pas des moindres, celle de Jacques Hanon, personne centrale de l’associatif à Laeken. Avec lui, on peut dire que j’ai mis le doigt dans l’engrenage et que tout le reste a suivi…

En plus de vingt ans d’amitié, que de chemins parcourus, que de challenge tenus! Avec lui et d’autres amis, comme Dominique Baeck et Martine Baus, nous avons relancé les activités presque à l’arrêt de l’école de devoir «Le Colombier» qui avait été lancée par le centre d’entraide de Laeken. Pour retaper le local, d’autres fidèles amis répondront à l’appel: Joëlle Van Den Berghe, Vivien Grimau et Vincent Beyaert. Très vite nous engagerons une coordinatrice (Françoise Dardenne). Aujourd’hui, Françoise travaille avec cinq autres travailleurs!

C’est en 1993 que commence la grande aventure du comité de quartier Marie-Christine/Reine/Stéphanie. Avec Jacques, nous avions préparé un petit questionnaire que nous avons glissé dans les boîtes aux lettres de la rue de la Royauté… Questions: vous pensez quoi du quartier? Qu’êtes-vous prêts à faire pour l’améliorer? Et voilà, c’était parti! Avec ceux qui répondirent constructivement à la dernière question, nous fondions le comité de quartier, le même qui fin 2011 a été nominé et a été lauréat «du Bruxellois de l’année» par le Vlan dans la catégorie «société» pour son combat gagné dans la saga du réaménagement de l’Avenue du Port!

Il y a eu ensuite l’aventure de synergie citoyenne, commencée en 2002, grâce au financement du contrat de quartier Palais-Outre-Pont. Avec Jacques Hanon et Patrick Wouters, nous engagions deux médiateurs de quartier: Myriam Oulkadi et Georges Tsoras. Ils travailleront en étroite collaboration avec Omar Thala du groupe d’entraide scolaire de Laeken. Par nos efforts conjoints, nos obstinations et l’aide précieuse de Martine Baus, Dominique Poncelet et Emilio Danero, nous avons pu pérenniser ce travail avec les jeunes de Laeken en devenant l’Amorce, aujourd’hui encore en demande d’agrément en tant que A.M.O.

Comité de Quartier

En 1993, création comité de quartier Marie-Christine/Reine/Stéphanie. En 2011, lauréat «du Bruxellois de l’année» par le Vlan, catégorie «société» pour son combat gagné dans la saga du réaménagement de l’Avenue du Port.


Amorce

Grâce au financement du contrat de quartier Palais-Outre-Pont en 2002. Synergie de GESL, PICOL, groupe d’entraide scolaire de Laeken et Amorce pour aider les jeunes de Laeken et le projet ‘’Adultes de quartier’’.


Atrium

En 1998, la région bruxelloise lançait les concepts de « Town Center manager » venus de Grande-Bretagne. Il s’agissait de redynamiser le commerce dans le quartier en déclin. Atrium Bockstael est né!


Avant les élections communales de 1994, je suis contacté par Guy Levacq. Nos familles se connaissaient depuis longtemps et il était alors dynamique échevin P.S.C. à la Ville de Bruxelles. Cette rencontre va provoquer une suite politique logique à mon investissement associatif et citoyen. Et voilà qu’en octobre 1994, je me retrouve petit jeune inexpérimenté, mais plein d’idéal, sur la liste P.S.C. de la Ville de Bruxelles. Ce sera le début de mon aventure politique.

J’ai poursuivi celle-ci aux élections fédérales de 1995, aux élections régionales de 1999 et aux communales de 2000, où après un coup de théâtre, le P.S.C. entra quand même dans la majorité. J’ai eu le plaisir ensuite de voir Chantal Noël et Georges Dallemagne, devenus échevins, défendre notre petite équipe avec conviction! C’est à l’occasion de ces élections que j’ai été désigné administrateur au Port de Bruxelles par la ville.

Deux ans avant les élections de 2006, j’ai été élu président du comité de la section locale du cdH de la Ville de Bruxelles. J’occuperai cette fonction deux mandats successifs, jusqu’à la fin février 2010. Ce fut pour moi un apprentissage parfois redoutable, mais toujours enrichissant de la gageure qu’il y a à mener une équipe très diverse vers un but commun!

Aux élections communales de 2006, Joëlle Milquet nous rejoint enfin pour mener la liste! Elle va littéralement «booster» notre équipe, nous motiver, nous obliger à nous dépasser! Je n’oublierai pas cette campagne alors que j’étais à la fois candidat et président d’une section dont la chef de file n’était autre que la présidente de mon parti. Ce fût, à titre personnel, une expérience incroyable. A la fois dure et grisante!
Mais quel résultat! Le cdH passait de quatre à onze élus et faisait quasi jeu égal avec le partenaire de majorité. Cinq échevins! De mon côté, après une campagne très «artisanale», mais pendant laquelle j’ai rencontré plein de gens et des réalités nouvelles, j’ai fait un score honorable de 603 voix.

Même si à quelques voix près, je n’ai pas été élu conseiller communal, je suis encore tout reconnaissant aux personnes qui m’ont aidé à l’époque et à ces 603 personnes qui m’ont fait confiance!

Aujourd’hui encore, je me demande parfois quels visages peuvent bien se cacher derrière ces votes… Cela restera le secret de l’isoloir…
Suite à ces élections, j’ai été nommé comme administrateur au Marché Matinal, Au Foyer Laekenois, à la Société anonyme bruxelloise des habitations et pour un second mandat au Port de Bruxelles.

Cela n’a pas été tout de suite évident de concilier ces réunions avec mon métier, mes activités associatives et ma vie de famille, mais avec mon épouse et mes filles, nous avons vite trouvé une façon efficace et harmonieuse d’organiser tout cela pour que cela roule!

Ne dit-on pas : « quand on veut, on peut » ?

Port de Bruxelles

Administrateur du Port de Bruxelles de 2001 à 2013 pour la Ville de Bruxelles.


Marché matinal

Administrateur de Mabru – Marché Matinal de Bruxelles de 2006 à 2013.


Foyer Laekenois

Administrateur du Foyer Laekenois – Logement social de 2006 à 2013.


SABH

Administrateur de la SABH – Société Anonyme des Habitations Bruxelloises. De 2006 à 2013.


Les élections communales du 14 octobre 2012: je suis fier et heureux de vous annoncer que je suis élu conseiller communal de la Ville de Bruxelles! Notre liste à fait dix sièges et j’ai récolté le septième meilleur score de la liste avec 770 voix! L’objectif que je m’étais fixé, est atteint et je suis plein de reconnaissance pour les 770 Bruxellois qui m’ont accordé leur confiance!

Gros bémol néanmoins, la reconduction pourtant prévue avec le PS a été balayée d’un arrogant revers de la main par les partenaires socialistes… Leur hégémonie sur la Ville sera encore plus grande pour les six années qui viennent puisque les libéraux, qui étaient prêts à vendre père et mère pour revenir aux affaires se contenteront de 4 échevins… A chacun ses choix…

Mon entrée en fonction à la Ville de Bruxelles commencera donc dans l’opposition que j’annonce déjà constructive et surtout amusante… Ce sera en effet du pain béni que de mettre en lumière les antinomies « existentielles » et sur le fond et sur la forme de ces deux nouveaux partenaires! Prenons simplement les promesses faites pendant la campagne par le MR pour le plan de stationnement face aux objectifs défendus par le PS … Affaire à suivre donc!

En ce qui me concerne, dans une grande liberté d’expression, dans l’opposition, je défendrai avec respect, intégrité et enthousiasme les valeurs humanistes qui m’ont portées à me présenter à vos suffrages! Vu la configuration qui se présente, il y aura du boulot!!!

Et donc… En route pour de nouvelles aventures!

Elections communales 2006

Elections communales 2012

A la Chambre 2014

Mes priorités


Une ville à l’aménagement urbain, convivial et attractif : aménager la ville de manière cohérente, multifonctionnelle et à taille humaine.

Une ville qui mise sur la créativité économique : favoriser la formation continue des commerçant.

Une ville ouverte et à l’interculturalité réussie : favoriser encore plus les contacts interculturels, interconvictionnels, intergénérationnels.

Contact


131, rue Marie-Christine
1020 Bruxelles
Tél. : 02 428 42 94
Gsm: 0472 69 64 96
E-mail : didier@didierwauters.be

Pensées du moment


Soyez le changement que vous voulez voir chez les autres.

Face à un conflit ou un changement, les individus ont tendance à vouloir que ce soit les autres qui changent. Le fait que les autres doivent changer leur paraît évident.

Une telle approche génère une résistance élevée au changement de la part de ceux que nous voulons voir évoluer. Le résultat est donc le plus souvent un statu quo de non-changement.

Il est impossible de changer les autres. La façon de faire la plus efficace et la plus bénéfique pour tous est d’amener les autres à changer d’eux-mêmes. Comment ? En modifiant le contexte.

Mahatma Gandhi

Pacifiste