La COP21, abréviation de COnférence des Parties, est une conférence supranationale sur l’environnement, ou plus précisément sur les changements climatiques. Elle est un peu la version environnementale de l’ONU.

Au moment où nous nous interrogeons sur les ravages de la folie destructrice dans le monde et sur les conséquences pour nos sociétés.

A l’heure où les peurs et les replis sur soi ne présagent rien de bon, notre bonne vieille terre se rappelle à nous! Elle nous crie qu’il est plus que temps d’évoluer, de modifier nos comportements, de partager durablement ses ressources! Sans cela, les conséquences seront dramatiques pour nous les humains !

Les conséquences du réchauffement climatique sont sans appel : hausse des océans, des millions de réfugiés climatiques, famines, maladies, disparition accélérée d’espèces animales,… et un monde qui sera plus encore la proie aux instabilités et aux conflits.

Ce lundi 30 novembre, les principaux décideurs de notre planète se retrouvent à Paris pour tenter pendant une dizaine de jours de parvenir à un accord pour maintenir le réchauffement climatique à moins de 2°C. Qu’ils aient bien en tête qu’ils n’ont pas trop de choix !

Quand à notre pays, il semble devoir aller les mains vides à la COP21.

Peut-être serait-il bon de rappeler à la NVA qui estime l’accord belge défavorable à la Flandre que celle-ci est aux premières lignes d’une montée du niveau des mers…

Tous y compris la Belgique nous avons une obligation de résultat !

Share This

Partagez avec vos amis!