En Juin de l’année passée, je faisais voter par une majorité alternative au conseil communal de la Ville de Bruxelles, une motion, certes symbolique, mais loin d’être anodine… Celle-ci affirmait que la Ville de Bruxelles, capitale de l’Europe et siège des institutions européennes se déclarait « zone hors TTIP » si les négociations en cours concernant ce traité entre les États Unis et l’Europe, n’étaient pas suspendues.

Mon objectif essentiel était de permettre une diffusion la plus large possible auprès de la population des conséquences potentiellement catastrophiques liées à l’application de ce traité!

Je me réjouis que grâce à la pression citoyenne et à la mobilisation de la société civile internationale contre la nouvelle génération d’accords de libre-échange, plus de mille municipalités européennes ont adopté des résolutions qui les déclarent zones libres de TTIP / CETA / TISA.

Je me réjouis aussi que par leurs positions cohérentes contre le TTIP, nos deux députés européens, Claude Rolin et Pascal Arimont portent avec énergie le projet d’une Europe humaine dans un monde plus équitable.

Mais la mobilisation et la transmission de l’information sont plus que jamais nécessaires! Rien n’est acquis! C’est pourquoi, j’ai décidé de me joindre à la Première Rencontre Pan-Européenne sur les « Autorités locales et les Traités de Libre échange de nouvelle génération » organisée à Barcelone ces jeudi et vendredi 21 et 22 avril.

Je me ferai un devoir et un plaisir de vous en faire un compte rendu !

Share This

Partagez avec vos amis!