Lundi 3 octobre 2016, en arrivant au Conseil Communal, des associations citoyennes nous attendaient pour inviter le Conseil à s’exprimer officiellement contre le CETA qui devrait être vôté ce 27 octobre. Par soucis de cohérence, comme nous avions voté une motion déclarant la Ville de Bruxelles « zone hors TTIP » en juin dernier, cela me semblait une bonne idée! Lors d’une question d’actualité, j’ai donc demandé à mes collègues quelle attitude nous prendrions à ce sujet et j’ai proposé que nous votions une motion contre le CETA lors du prochain Conseil Communal. La réaction fut assez logiquement bonne! Mais comme le principe de la motion est d’interpeller les niveaux de pouvoirs qui prennent in fine la décision, et que dans le cas du CETA, contrairement au TTIP lorsque nous avons voté notre motion, les gouvernements de la communauté germanophone, les régions Wallonne et Bruxelloise, ainsi que la communauté Wallonie-Bruxelles se sont déjà exprimés clairement contre celui-ci, voter une motion en vitesse avant le 27, n’avait que peu de sens…. La Ville s’engage néanmoins à exprimer son rejet du CETA, comme du TTIP, (le premier étant le cheval de Troie du second) et ceci au nom d’une majorité des membres du Conseil Communal, via un courrier adressé aux associations de la société civile. Dont acte.

Share This

Partagez avec vos amis!