Contrat de quartier

 

4 DECEMBRE 2017 - L'avenir du Guichet logement actuellement assuré par l'asbl Convivence après la fin du contrat de quartier durable Bockstael

M. Wauters.- Dans le cadre du contrat de quartier durable Bockstael, un guichet logement a été instauré. Le contrat de quartier s’achève et, avec lui, ledit guichet logement.

Le problème récurrent est qu’à Laeken, les guichets logement sont liés aux contrats de quartier et sont donc limités dans le temps (4 ans) et dans l’espace, puisque le périmètre d’action est restreint à celui dudit contrat de quartier. Cet accompagnement est actuellement assuré par l’asbl Convivence.

Les avantages de ce guichet logement sont multiples parce qu’ils répondent à une vraie demande de ce quartier populaire à la densité d’habitants très importante et au bâti ancien. Notons qu’il accompagne tant les propriétaires que les locataires.

Ses champs d’action sont:

– la qualité des logements, les pratiques illégales et/ou l’insalubrité des logements;

– l’éducation et l’information sur les droits et obligations des propriétaires et locataires;

– la médiation entre propriétaires et locataires;

– être interlocuteur des autorités compétentes en matière de logement;

– dresser un cadastre des logements vides;

– donner des conseils en rénovation et en économie d’énergie.

La question cruciale qui se pose aujourd’hui est la suivante: à la fin du contrat de quartier durable Bockstael, où les habitants pourront-ils s’adresser pour être accompagnés dans leurs problèmes de logement ?

Vu l’absence d’interlocuteur exerçant une compétence sur le logement dans le quartier, le service assuré actuellement par Convivence est un véritable soutien pour les nombreux acteurs du quartier et les habitants. Ils sont très demandeurs à ce que ce service d’accompagnement logement soit, après le contrat de quartier, pérennisé par l’asbl Convivence qui s’est remarquablement intégrée dans le réseau associatif, qui maîtrise bien la problématique et qui a gagné la confiance des gens, mais également à ce que son périmètre d’action soit étendu à tout Laeken. Cette demande logique et argumentée peut-elle être prise rapidement en considération par le Collège ?

M. Weytsman, échevin.- Votre question me guide dans ma réflexion, notamment sur le contrat de quartier des Marolles. S’agissant du contrat de quartier Bockstael, je partage votre avis sur l’importance du rôle de Convivence.

Il existait un guichet logement mixte Régie foncière et Convivence, mais dans la pratique, c’est cette dernière qui répond aux problématiques de logement, de rénovation et de salubrité, alors que la Régie foncière est davantage tournée vers la mise à disposition des logements.

J’ai rencontré les responsables de Convivence. Je suis très favorable à ce que l’asbl soit maintenue dans l’antenne même. Il lui revient de nous soumettre des propositions en termes de financement ou cofinancement afin d’aboutir à un système plus pérenne.

M. Wauters.- J’entends que vous avez compris l’importance de ce service pour ce quartier. Des solutions plus globales peuvent être envisagées, par exemple avec la Coordination sociale de Laeken, pour dégager des pistes financières, notamment.

Mes interventions au conseil communal

mes priorités
Share This
X